Fédéral

Publication } 22-06-2020

Le Président de la Fédération Française de Baseball et Softball, Didier Seminet, revient sur les Assemblées Générales Extraordinaire et Ordinaire du 20 juin 2020 qui se se sont tenues par voie électronique en raison de la Covid-19.

L’Assemblée Générale de la Fédération Française de Baseball et Softball s’est tenue par voie électronique en raison de la Covid-19. Cela sera t’il amené à se répéter ?

Didier Seminet: "Oui. Nous avions anticipé et prévu de modifier nos Statuts pour permettre le vote électronique afin de favoriser la participation des clubs ne pouvant pas se déplacer physiquement lors des Assemblées. La situation exceptionnelle que nous vivons a permis d’accélérer ce calendrier et nous ne pouvons que nous féliciter d’y avoir eu recours devant la participation record au vote: 79% des clubs représentant 88% des voix."
Pour la première fois, l’AG de la Fédération s’est déroulée par voie électronique.

Que retenir de l’année 2019?

Didier Seminet: "Comme je l’indiquais dans mon rapport moral, 2019 a été une année difficile, marquée par la déception de ne pas voir le baseball/softball maintenu au programme Olympique pour les Jeux Paris 2024. Nous avons une pensée chaleureuse pour nos amis américains et japonais qui ont, jusqu’au bout, joué le jeu de la continuité Olympique et du projet 2020-2024-2028 porté par la Fédération en participant au Achille Challenge – coïncidant avec l’inauguration du plus bel écrin dédié au softball français à Evry-Courcouronnes - et au Yoshida Challenge, ainsi que
pour tous nos clubs et licenciés qui ont fait leur part en faisant montre de dynamisme et prouvant que nos disciplines étaient bels et bien présentes en France et méritaient meilleur traitement."
Un Achille Challenge 2019 de prestige à Evry-Courcouronnes avec l’inauguration du premier terrain de softball synthétique éclairé de France et l’accueil des sélections nationales U19 et U23 des deux plus grandes nations du softball féminin au monde, les États-Unis et le Japon. Crédit FFBS / Glenn Gervot.
« Monsieur » Yoshida, membre du temple de la renommée de la Nippon Professional Baseball, ancien Manager de l’Équipe de France de Baseball et membre d’honneur de la Fédération aux côtés du Président Seminet lors du Yoshida Challenge 2019.
"Nous avons poursuivi les travaux engagés dans le cadre du Projet Fédéral Ambition 2024, désormais devenu Projet Sportif Fédéral, un document élaboré de concert avec les ligues régionales dans la continuité de la réforme de la Gouvernance du sport engagée l’an dernier. Les échanges avec les Ligues ont été riches et ont permis de continuer à recréer cette dynamique de partage et d’échanges des bonnes pratiques à tous les échelons de la Fédération."
Fruit de plusieurs mois d’échanges avec les territoires, le Projet Sportif Fédéral prend le relais du projet Ambition 2024 et définit les objectifs du baseball-softball-baseball5 français à l’horizon 2030.
"L’innovation a été au cœur de notre action, avec des percées remarquées sur le développement de la pratique féminine, et notamment celle du baseball féminin, ainsi que la mixité avec le baseball5 auquel nous avons consacré une enveloppe de 30,000€ pour financier les projets de développement de la nouvelle discipline urbaine portés par les clubs, comités et ligues. Nous avons connu des succès sur le plan sportif (titres de Champions d’Europe de Baseball féminin et de Baseball5, Top 6 à l’Euro Softball féminin) et organisationnel (organisation de l’Euro Baseball Féminin à Rouen, 1er Open de France de Baseball5). Nos efforts sur le développement de la pratique jeune ont aussi été récompensés avec une nouvelle édition réussie des Interligues à La Guerche de Bretagne, une participation record aux manifestations nationales et l'obtention d'une subvention de la Little League pour le développement du programme en France."
Année historique pour le baseball féminin avec l’organisation des premiers Championnats d’Europe à Rouen…remportés par l’Équipe de France féminine de Baseball, qualifiée pour la Coupe du Monde ! Crédit FFBS / Yoann Montagne.
Année historique aussi pour l’Équipe de France féminine de Softball qui décroche le Top 6 des Championnats d’Europe pour la troisième fois de son histoire – la première depuis 1995 – et une place au tournoi de qualification des Jeux de Tokyo 2020. Crédit FFBS / Armand Lenoir.

La Covid-19 a rebattu toutes les cartes pour 2020. Comment la Fédération, les clubs et organes déconcentrés ont géré le confinement puis la levée du confinement?

Didier Seminet: "J’avais décrit 2020 comme une année d’opportunités. La covid-19, qui a stoppé net notre élan avant l’ouverture de la saison, en a fait une année de défis.

Je tiens à remercier le groupe de travail qui a élaboré le protocole de reprise des activités et le guide des bonnes pratiques qui nous ont permis de convaincre le Ministère des Sports de laisser les clubs reprendre le chemin des terrains. Je tiens aussi à féliciter l'ensemble des clubs, comités et ligues pour leur sérieux, leur implication dans ce processus. Nous pouvons nous féliciter d’avoir fait montre de résilience, d’avoir su nous adapter pour traverser, ensemble, la période de confinement et surtout, être prêts à aborder la reprise des activités dans une dynamique positive."
Construit en six phases, le protocole de reprise des activités est entrée en vigueur le 26 mai. A compter du 22 juin, la Fédération est passée en phase 4 et la phase 5 suivra à partir du 29 juin.

Quelles sont les conséquences directes du Covid-19 pour la Fédération?

Didier Seminet: "Des décisions difficiles ont dû être prises, menant notamment à l’annulation des compétitions nationales mais nous espérons que le jeu pourra reprendre cet été ou, au plus tard, à la rentrée de septembre afin que les licencié.e.s puissent disputer une saison dans les territoires, des formules ouvertes ayant été proposées au niveau national.

Ceci étant dit, il faut absolument nous remettre rapidement en marche afin que les activités puissent graduellement reprendre jusqu’à atteindre une vitesse de croisière lors de la rentrée de septembre, période critique pour le recrutement de nouveaux pratiquants et les renouvellements des adhésions.

C’est avec cet objectif en ligne de mire qu’un budget révisé a été soumis à l'Assemblée. Celui-ci tenait compte de la conjecture mais aussi des orientations privilégiées par le Comité Directeur avec
la mise en place de mécanismes de solidarité pour les clubs (kits de communication, prise en charge de matériel sanitaire, renouvellement de l’opération prends-toi au jeu ! etc.). Nos équilibres financiers sont fragiles et nous ne pouvons pas nous permettre de perdre des licenciés dans un contexte de baisse des financements publics
et d’une possible fuite de partenaires privés mis en difficulté par la crise économique qui s’annonce."
Retour au jeu pour les clubs de baseball-softball et cricket !

Quel message souhaitez-vous porter à l’occasion de la reprise des activités ?

Didier Seminet: "Restons positifs et tournés vers l’avenir, comme nous en avons fait la démonstration ces dernières semaines. Ce n’est pas le premier défi auquel le baseball-softball cricket français fait face et je sais que nous trouverons la force de le relever, ensemble."
Comme Maël Zan qui vient de s’engager avec le Frontier College aux États-Unis, les licenciés ont le regard tourné vers l’avenir et la reprise des activité après la levée du confinement. Crédit FFBS / Glenn Gervot.

Quelles résolutions ont été votées lors de l’AG ?

Didier Seminet: "Outre les résolutions habituelles comme l'approbation des comptes ou du budget, de nombreuses modifications ont été apportées à nos textes: prise en compte du vote électronique comme mentionné plus haut et d'autres décisions de modernisation comme la possibilité d'organiser des réunions de Comité Directeur en visioconférence, création d'une licence handi, mise en conformité de notre Règlement Intérieur avec la législation en vigueur, adoption d'un nouveau Règlement Disciplinaire et d'un avenant à notre convention avec France Cricket pour prendre en compte l'affiliation à venir des clubs de cricket traditionnel de Nouvelle-Calédonie."
Mounir Marhrioui des Bandits de Nogent à la batte lors du premier Tournoi des Taupes. Le Blind prend son essor en France et dans le monde.

Pouvez-vous nous donner plus de détail sur le contrôle d’honorabilité et sa mise en place à la Fédération ? Et de manière plus générale sur la lutte contre les violences sexuelles menée par la Fédération ?

Didier Seminet: "Suite à la convention nationale sur la prévention des violences sexuelles dans le sport de février dernier lors de laquelle je suis intervenu, le Ministère des Sports a annoncé que le contrôle d'honorabilité allait être systématisé pour les bénévoles dans les clubs à partir de 2021. Il concerne les dirigeants et entraineurs et vise à bâtir un cordon sanitaire de sécurité auprès des pratiquants en recoupant les informations déclarées avec le fichier judiciaire automatisé des auteurs d'infractions sexuelles ou violentes (FIJAISV)."

"Le baseball-softball français n'a cependant pas attendu ces décisions pour prendre le problème à bras le corps. Nous avons noué un partenariat avec l'association Colosse aux pieds d'argile dès 2018. Son Président, Sébastien Boueilh, est intervenu lors de notre Assemblée Générale et nous avons organisé une session de sensibilisation auprès des participants et entraineurs des Interligues Little League 2019. Nous avons créé une page d'information dédiée sur notre site internet et accompagnons les clubs, comités et ligues dans la prévention des risques. La Fédération vient, à ce sujet, de nommer Noémi Chevalier-Michon comme référente dans la lutte contre les violences sexuelles."
Sébastien Boueilh, fondateur de Colosse aux pieds d’argile, lors de l’AG 2019 de la Fédération. Crédit FFBS / Glenn Gervot.

Deux nouveaux membres rejoignent le Comité Directeur, Véronique Grisot-Garbacz d’Ile-de-France et Damien Guionie de Nouvelle-Aquitaine.

Didier Seminet: "Oui. Je les félicite et leur souhaite la bienvenue !"

Un mot sur la campagne de communication qui sera prochainement dévoilée par la Fédération ?

Didier Seminet: "Elle entre dans le cadre des mesures d'accompagnement mises en place pour aider les clubs à surmonter la Covid-19 et préparer au mieux la période critique de la rentrée de septembre. Nous avons entériné la relance de l'opération "un gant offert" pour les 150 premières nouvelles licenciées âgées de 15 ans et moins à partir du 1er septembre, un dispositif lancé en 2015 et qui a démontré son succès dans la promotion de la pratique féminine. Nous allons aussi mettre un kit de communication prends-toi au jeu !  à disposition de chaque club et organe déconcentré dont les visuels ont été dévoilés en avant-première lors de l'Assemblée Générale."

 

 

Trouver un club

Trouver un club près de chez vous!

Prochains évenements